Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2017 1 20 /03 /mars /2017 19:44
le tsar Nicolas II et sa famille

le tsar Nicolas II et sa famille

Dans une interview accordée au journal espagnol El Universal, datée du 15 mars et coïncidant avec le centième anniversaire de l’abdication du tsar Nicolas II, la Grande-duchesse Maria Vladimirovna Romanov a confirmé que le président Vladimir Poutine lui avait confié avoir un avis positif sur la question d’une éventuelle restauration de la monarchie en tant qu'institution politique.

 

L’après-Poutine est-il entrain de se dessiner en faveur des Romanov ?

 

Depuis plusieurs mois, des rumeurs persistantes concernant une restauration de la monarchie, après la fin de la présidence de Vladimir Poutine, alimente fréquemment les journaux russes. Hors, l’idée de ré-installer un Tsar en Russie n’est pas nouvelle dans le pays. Lors de la chute de l’Union soviétique en 1991, de nombreux mouvements monarchistes s'étaient rapidement constitués afin de militer pour la restauration de la monarchie. Suite à l’invitation du maire de Saint-Petersbourg, le retour du Grand-duc Vladimir Kirillovitch Romanov (1917-1992, père de l’actuel Grande-duchesse) avait largement été médiatisé par la presse nationale comme internationale. Plus de 50 000 personnes s’étaient déplacées pour accueillir alors l’héritier au trône de Russie, place du Palais. Durant la présidence de Boris Eltsine (1991-1999), des tractations en ce sens avaient été même entamées dès 1996 afin de préparer le prince héritier Georges Romanov, alors âgé de 15 ans, à monter sur le trône.  Selon les accords prévus, il devait intégrer la Nakhimov Naya Academy, école réputée de la Marine nationale et être formé aux arcanes de la politique de son pays. La Russie redécouvrait alors sa dynastie martyrisée lors de la révolution d’Octobre, stupéfaite d’apprendre qu’il existait encore des descendants des Tsars. Le gouvernement russe poursuivit une politique de réhabilitation de la dynastie à grand renfort de cérémonies officielles et autres inaugurations de statues de Nicolas II dans tout le pays. Mais c’est aussi, lors des funérailles officielles dans la forteresse Saint-Pierre et Paul des restes découverts de la famille impériale en juillet 1998, que les divisions des Romanov sont apparues aux yeux des russes, avides d’informations en tout genre sur leur dynastie impériale.

 

Si des voix s’élèvent, notamment en Crimée, pour un retour officiel des Romanov et qu’un statut leur soit accordé avec privilèges et rôle protocolaire de représentation, le mouvement monarchiste reste également tout aussi divisé que la famille impériale. La querelle dynastique n’a toujours pas été réglée. Une partie des membres de la famille impériale, réunie au sein de l’Association de la Famille Romanov créée en 1979, conteste les droits au trône de la Grande-duchesse Maria. Le Kremlin accorde ses faveurs aussi bien à l’un qu’à l’autre des 2 prétendants officiels au trône de Russie au gré de ses envies. Ainsi, reçu à diverses reprises par le gouvernement russe, le prince Dimitri III, représentant l’autre branche dynastique,  a été décoré par le Premier ministre Dmitri Anatolievitch Medvedev de l’ordre prestigieux d’Alexandre Nevsky, peu avant sa mort à l’âge de 90 ans en 2016.  Bien peu toutefois pour une reconnaissance de ses droits au trône. Maria Romanov, quant à elle, devant se contenter de quelques tapis rouges et autres gardes d’honneurs dans les petites républiques qui composent la Fédération de Russie ou séparatistes comme celle de Transnistrie.

 

Il y’a 3 jours de cela, le président de la Crimée Sergei Aksenov  a réclamé lors d’une interview sur une chaîne de télévision locale que la question du retour de la monarchie se devait d’être immédiatement étudiée et soumise à référendum. Pris de court, c’est un porte-parole du Kremlin embarrassé, Dmitry Peskov, qui a dû démentir que toute idée de la restauration de la monarchie faisait partie de l’agenda immédiat du Président Vladimir Poutine et que cette demande n’était qu’une «réflexion personnelle du dirigeant de Crimée». L’opposition russe a, elle-même, violemment critiquée cette intervention de Sergei Aksenov lui rappelant, qu’il n’était pas question de revenir en arrière et que la Russie était désormais une république démocratique. Séparée de l’Ukraine depuis 2014, de nombreux monarchistes se sont engagés aux côtés des séparatistes de Crimée, affichant sans complexe leur ralliement à ceux-ci sur les réseaux sociaux comme Facebook ou son alter égo russe Vkontakte. Un gouvernement qui n’a pas hésité à appeler les Romanov à venir s’installer au Palais de Livadia, résidence d’été des anciens Tsars.

 

Jusqu’à présent, très peu de mouvements monarchistes ont été autorisés à se présenter à des élections, obligés de rallier le parti du président Poutine, « Russie Unie » (Iédinaïa Rossiïa). En 1999, le mouvement « Foi et Patrie », qui aujourd’hui est à la tête d’une campagne contre le film « Mathilda » **,  avait tenté en vain de se faire enregistrer sur des listes électorales. Le parti monarchique de la Fédération de Russie n’a pas obtenu plus de succès avec à peine 1% des voix lors des dernières élections locales de 2013. Il existe pourtant de nombreux mouvements et associations monarchistes qui bénéficient d’un fort certain soutien populaire, se traduisant par d’importantes manifestations quotidiennes en faveur de la restauration de la monarchie.

 

En juin 2015, le député du parti présidentiel, Vladimir Petrov, avait pourtant semé le doute sur les réelles intentions du Président Poutine, annonçant publiquement que le Kremlin se préparait à accorder des droits officiels à la famille impériale de Russie, alimentant toutes les spéculations sur un possible rapide retour de la monarchie en Russie.

 

Un récent sondage, daté de février dernier, affirme d’ailleurs que plus de 20% des russes considèrent la chute du régime impérial comme un affaiblissement de la grandeur nationale et 19% que la révolution bolchévique a fragilisé le pays sur la scène internationale. Lors de son interview, tout en défendant le bilan de Nicolas II,  la Grande-duchesse Maria ne cachait pourtant pas son admiration pour le président russe, doté «d’un grand sens de l’histoire ». La question d’un retour de la monarchie comme rempart à l’hégémonie américaine alors que Vladimir Poutine vient d’entamer une nouvelle lune de miel avec le Président républicain Donald Trump peut-elle encore se poser aujourd’hui ? Le chef de l’état russe pourrait en effet y voir dans cette option, un moyen fort d’unifier son pays aux multiples républiques, manipulables tant par le géant américain que par l’Union Européenne, promptes toutes deux à encourager leurs indépendances afin d’en affaiblir la Russie. Avec la résurgence d’un néo-monarchisme sur fond d’exaltation de la foi orthodoxe, le président Vladimir Poutine se révèle un fin politique qui joue avec la fibre nationaliste des monarchistes et qui a remis son pays au centre de l’échiquier international, notamment lors du conflit en Syrie, remportant leur pleine adhésion à son régime.

 

Il est présomptueux et difficile de connaître les véritables intentions du président russe concernant l’éventualité d’une restauration de la monarchie et dont le pouvoir conserve actuellement toutes les apparences de l’autocratie tsariste.

 

Pour la Grande-duchesse Maria Vladimirova, si la Russie doit retrouver son régime légitime, cela ne peut venir de la propre initiative du Kremlin mais de la volonté des russes eux-mêmes. Si elle estime que les conditions ne sont toujours pas réunies pour qu'un tel événement se produise à ce jour, Maria Vladimorovna se contente de voir l'avenir de la monarchie comme un modèle historique enraciné dans les valeurs spirituelles, morales et culturelles de la civilisation russe, se voulant la gardienne de cet héritage impérial. Un avenir incertain puisque selon les différents sondages réalisés depuis la chute du communisme sur la question, seulement entre 10 et 30% des russes souhaiteraient réellement la restauration de la monarchie.

 

De son vivant et sans illusions aucunes, le grand-duc Vladimir III Romanov avait déclaré à propos de la possibilité pour ses compatriotes de voir de nouveau un Tsar à la tête de la Sainte-Russie : « il nous reste l’espérance qui est la seconde des vertus…après la foi ! ».

 

 

source : Vexilla Galliae

 

Voir aussi : "les juifs, le communisme et la révolution bolchévique de 1917", par Hervé Ryssen

Voir aussi : 60000 russes prient et marchent en hommage à la famille Romanov assassinée par les judéo-bolchéviques

Lire aussi : retour de la famille Romanov en Russie ?

Lire aussi : Boris Nemtsov était le petit fils de Yakov Sverdlov qui donna l'ordre d'assassiner le tsar Nicolas II

Lire aussi : Deux Siècles Ensemble (tome 1 et 2), par Alexandre Soljenitsyne

Lire aussi : quand Alexandre Soljenitsyne publiait une analyse des Protocoles des Sages de Sion

Voir aussi : Vladimir Poutine : "80 à 85% des membres du gouvernement de l'Union Soviétique étaient Juifs"

Voir aussi : Vladimir Poutine a propos du judéo-bolchévisme

Lire aussi : Comme le rappelle Alexandre Soljenitsyne, dans son livre « Deux Siècles Ensemble », les chambres à gaz ambulantes furent inventé par le juif communiste stalinien Isaï Davidovitch Berg (NKVD)

Lire aussi : Alexandre Soljenitsyne : "L’URSS, c’était l’anti-Russie !" et la République c'est l'Anti-France

Regarder : "Les révolutionnaires juifs", par Anne Kling

Regarder : Hervé Ryssen à propos du judéo-bolchévisme

Lire aussi : Russie : le député Vitali Milonov accuse les juifs d'avoir fait cuire les chrétiens dans des chaudrons à l'époque de l'URSS

Lire aussi : Russie : "les Juifs cherchent encore à détruire nos églises", dixit Petr Tolstoy (vice-président de la Douma)

Lire aussi : les juifs pendant la Révolution française, par l'abbé Joseph Lemann

Lire aussi : La Révolution Française et le Rabbinat Français. Discours du président de la République et franc-maçon Sadi Carnot suivi du discours des rabbins en faveur de la Révolution dite Française

Lire aussi : [Gazeta.ru] Interview de Constantin Malofeev, partenaire de Philippe de Villiers pour le Puy du Fou en Russie

 

Partager cet article

Repost 0
Published by valentin.beziau-ump77.over-blog.com - dans Royalisme Russie - Vladimir Poutine
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Valentin Beziau
  • Le blog de Valentin Beziau
  • : Le blog de Valentin Beziau, militant MPF - Mouvement Pour la France avec Philippe de Villiers
  • Contact

A propos de

Contre-Révolution, Catholicisme Traditionnel (lefébvrisme (FSSPX, mgr Williamson...), thèse de cassiciacum, sédévacantisme)

Monarchie Absolue et de Droit Divin, antirépublicanisme, antidémocratisme, Nationalisme Intégrale  

Villiérisme, légitimisme, maurrassisme, franquisme

anti-Lumières, anti-laïcisme, antimaçonnisme, antimodernisme, antiprotestantisme, antijudaïsme, anti-islamisation

Pro-Vie, anti-homosexualisme

anticommunisme, anti-libéralisme

euroscepticisme, antimondialisme, protectionnisme, anti-immigrationisme

pour la peine de mort

 

Recherche

Citations

"Ne croyez pas que je sois venus apporter la paix sur Terre. Je ne suis pas venus apporter la paix; mais l'épée." (Matthieu 10:34)

"et ceux que tu trouveras, contrains-les d'entrer, afin que ma maison soit remplie." (Luc 14:23)

"Vous serez haïs de tous, à cause de mon nom" (Luc 21:16)

"On mettra la main sur vous, et l'on vous persécutera; on vous livrera aux synagogues; on vous jettera en prison, on vous mènera devant des rois et devant des gouverneurs, à cause de mon nom" (Luc 21:16)

"Dieu vomit les tièdes"

"Que toute personne soit soumise aux autorités supérieur; car il n'y a point d'autorité qui ne viennent de Dieu, et les autorités qui existent ont été instituées de Dieu. C'est pourquoi qui s'oppose à l'autorité, résiste à l'ordre que Dieu  a établi, et ceux qui résistent attireront une condamnation sur eux-mêmes" (Romains 13:1)

"Il n'y aura dans ton pays ni femme qui avorte, ni femme stérile, je remplirai le nombre de tes jours" (Exode 23:26)

"Si tu prêtes de l'argent à mon peuple, au pauvre qui est avec toi, tu ne seras point à son égard comme une créancier, tu n'exigeras de lui point d'intérêt" (Exode 22:25)


« Voter socialiste, c'est voter contre Dieu. Le programme socialiste fait frémir les enfants » (Monseigneur Lefebvre)

A propos de Pinochet « Dès qu'un homme se lève pour sauver son pays du communisme et qu'il rétablit l'ordre chrétien, on fait tout pour le discréditer. Il n'y a pas un pays où l'on puisse circuler aussi librement qu'au Chili. » (Monseigneur Lefebvre)

"Le mythe tant caressé de l'égalité ne serait pas autre chose, en fait, qu'un nivellement absolu de tous les hommes dans une commune misère et dans une commune médiocrité." (pape Léon XIII)

"Face à la colonisation islamique de la France, je crois que la laïcité est un bouclier en carton pâte, et j'irai même plus loin, je pense que la laïcité est le cheval de Troie de l'islamisation. C'est donc par l'affirmation de l'identité française, de la culture française, et du lien entre la France et son héritage chrétien, que nous pourrons répondre au défi de cette islamisation galopante." (Carl Lang)

"Beaucoup d'ennemis, beaucoup d'honneur" (Mussolini)

"Je ne compte pas demander pardon à qui que ce soit. Au contraire, ce sont aux autres de me demander pardon, les marxistes, les communistes" (Pinochet)

" On ne peut dialoguer ni avec les francs-maçons, ni avec les communistes, car on ne dialogue pas avec le diable ! " (Monseigneur Lefebvre)

" Votre innovation du PaCS, c’est tout simplement le retour à la barbarie. Vous vous inscrivez dans la suite de ceux qui, pour saper la société, ont commencé par saper la famille. La loi la mieux établie de notre vieille civilisation, vous vous apprêtez à la violenter ! Vous touchez là aux fondements de la société ! Mais un jour les victimes se lèveront et se tourneront vers vous en vous disant, une expression terrible : vous êtes le socialisme démolisseur ! " (Philippe de Villiers)

"Il n'y a pas de contraception d'urgence, cela n'existe pas." (...) vous substituez à un principe de précaution un principe de destruction en lançant une véritable guerre chimique contre l'enfant à naître" (Philippe de Villiers)

"On ne peut pas ignorer que le seul fait tangible repérable, permettant de déterminer le commencement de la vie humaine correspond à sa conception. Notre législation ne reconnaît pas l'avortement comme un droit des femmes." (Philippe de Villiers)

" La protection de la vie des sans-voix plutôt que l’eugénisme et l’avortement, la protection de la vie des malades plutôt que la seringue empoisonnée de l’euthanasie " (Philippe de Villiers)


"Tout le régime d'enseignement désigné sous le nom de laïcité représente un système complet d'embrigadement et de domestication des intelligences et des consciences populaires." (Charles Maurras)

« Prions aussi pour les Juifs perfides afin que Dieu Notre Seigneur enlève le voile qui couvre leurs cœurs et qu’eux aussi reconnaissent Jésus, le Christ, Notre-Seigneur » (Oremus et pro perfidis Judaeis, prière du Vendredi Saint)

« Les Maçons en sommeil pourraient se réveiller. En les éliminant, nous sommes sûrs qu’ils dormiront pour toujours » (Benito Mussolini)

Videos

Philippe de Villiers - campagne présidentielle 1995

Philippe de Villiers contre le "mariage" homosexuel

Philippe de Villiers à propos de Saint Louis, des Juifs et du Talmud

Philippe de Villiers contre le Pacs

Crèche de Noël / Vendée / Franc-Maçonnerie : Philippe Ploncard d'Assac félicite Philippe de Villiers