Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mai 2017 2 30 /05 /mai /2017 14:46
Le député-maire Jacques Bompard (Ligue du Sud, ancien MPF)

Le député-maire Jacques Bompard (Ligue du Sud, ancien MPF)

Jacques Bompard, député-maire d’Orange, annonçait le mercredi 24 mai l’ouverture d’un marché public visant à faire édifier un monument en hommage aux Orangeois martyrs, assassinés durant la Terreur. Le député de Vaucluse revient avec le Rouge & le Noir sur les origines de son projet.

 

R&N : La ville d’Orange est davantage réputée pour ses merveilles architecturales antiques que pour son histoire patrimoniale moderne. Le joug de la Terreur fut-il si important à Orange qu’il méritât qu’un monument soit dévolu à la mémoire de son passage ?

Jacques Bompard. Le patrimoine historique de la ville d’Orange est d’une grande richesse. Un patrimoine ce sont des pierres vivantes qui parlent, qui expliquent, qui déterminent. Le théâtre antique nous offre notre romanité. Les exactions de la terreur révolutionnaire nous ont donné la chance d’être rétifs aux provocations idéologiques.
Nous savons qu’elles conduisent à la mort. Nous avons entre autres le privilège d’avoir le théâtre antique le mieux conservé au monde. L’Arc de Triomphe fait aussi partie des merveilles romaines et antiques de la ville. Mais l’histoire d’Orange ne s’arrête pas à la période antique, les Orangeois ont connu d’autres événements et il est important de ne pas les oublier.
L’éducation nationale masque les horreurs de la Terreur. L’historiographie est pourtant claire : les jacobins et les radicaux voulurent expurger la France du catholicisme et créer un homme nouveau. Leurs héritiers nazis ne firent pas autre chose… Plus de 800 personnes enfermées dans les prisons d’Orange. En juillet 1794, sur l’actuelle place et théâtre municipal, 332 têtes furent tranchées.
Trente-deux religieuses perdirent la vie sous le joug révolutionnaire. Ces femmes, toutes martyres, laissent à la ville un témoignage de foi, d’espérance et de courage. La région et particulièrement la ville ont connu une période instable, des meurtres, menaces et autres atrocités. Les rêves de régénérescence maculent encore notre monde contemporain : il est de notre devoir d’alerter sur les conséquences sanglantes de la poursuite de fausses valeurs et des conceptions purement idéelles des rapports humains.

 

R&N : Pourquoi rappeler à la mémoire des Orangeois un évènement d’une telle nature ? Est-ce véritablement du ressort du maire de mettre en œuvre un projet de cette envergure ou comblez-vous là seulement l’absence d’initiatives d’éventuelles associations sur le terrain ?

Jacques Bompard. Le rôle d’un maire consiste à servir sa ville et les familles qui y vivent. Il faudrait être tout à fait ignorant de la nature humaine pour considérer qu’elles ne comptent ni sur des racines, ni sur des mythes. Se souvenir de la violence que le Comité de Salut Public et sa loi des suspects imposèrent en France est une question d’hygiène intellectuelle et morale. Comment accepter l’instrumentalisation de l’Histoire ? La mémoire historique est cruciale et il est important de la rappeler quand le prêt-à-penser l’instrumentalise. La chapelle de Gabet à Orange nous évoque constamment les crimes commis au nom du Dieu Raison ; mais un monument doit commémorer le sang qui coula à la suite des décisions du tribunal installé en la chapelle saint Louis.

Aujourd’hui face à l’inversion des valeurs et des principes, il nous a semblé important de proposer aux Orangeois un lieu où chacun peut s’arrêter et rendre honneur à ceux qui sont tombés. De nombreuses associations à Orange travaillent pour faire connaître la richesse et l’histoire de la France, de la région... Ces associations participeront à la commission qui choisira le projet final.

Je crois justement que les Orangeois apprécient la liberté de leur édile. Je compte insuffler une dynamique de courage et de liberté dans la manière d’aborder la question de la Terreur dans notre région et pourquoi pas en France.

R&N : Vous avez été accusé cette année d’avoir déposé l’amendement « le plus délirant [de la semaine] », en demandant au détour d’une loi à ce que la « République française [fasse ses excuses] aux Rois de France pour le saccage de leurs sépultures pendant la Révolution française ». En regard de l’accueil qui vous a été réservé par vos collègues (Madame Capdevielle) et certains médias, le projet de monument en l’honneur des morts de la Terreur ne risque-t-il pas de provoquer un tollé similaire ?

Jacques Bompard. J’aime à lire Frédéric Rouvillois, l’un des meilleurs constitutionnalistes de notre époque. Il a longuement décrit dans Être ou ne pas être Républicain, la technique de propagande qui revient à brandir des « valeurs républicaines » à tort et à travers pour masquer le vide de la pensée politique actuelle.
Il appartient de rappeler que crier « La République ! » comme un antidote absolu est inutile et dangereux. La Terreur a commis un génocide en Vendée et a persécuté les catholiques de Vaucluse en raison de leur religion. La Terreur a assassiné Sœur de l’Annonciation, une sacramentine de 24 ans. La Terreur a assassiné Sœur Madeleine de la Mère de Dieu, 25 ans, sacramentine à Bollène. Mais aussi sœur Saint-Augustin, âgée de 75 ans. Elle voulait effrayer les croyants pour imposer le culte d’un régime.
Libre à chacun de trouver qu’il est risible de s’en souvenir. Je trouve au contraire qu’il est urgent de se souvenir que les idéologies sont toujours mortifères et que la haine des catholiques est morbide.
Vous évoquez mes collègues et leurs moqueries. Ils sont majoritairement anti-chrétiens, doctrinaires du laïcisme, insultant vis-à-vis de tout ce qui précède leur chère révolution, ils veulent créer une nouvelle anthropologie déliée de la nature.
Je pense qu’il est important de leur rappeler que leurs inspirateurs profanaient les tombeaux et décapitaient des innocents.

 

R&N : Le monument aux morts, installé sur le lieu même de la guillotine d’antan, devra rendre hommage aux victimes, essentiellement issus de l’ordre religieux (32 religieuses, 36 prêtres) et du peuple (artisans, cordonniers, paysans...). Comment ? Quelle image va les représenter ? L’artiste aurait-il une liberté d’interprétation totale sur son ouvrage ou devra-t-il se conformer à quelques impératifs proposés par la Mairie ?

Jacques Bompard. Le cadre spatial est défini : il s’agit du théâtre municipal où était installée la guillotine. L’œuvre devra représenter cette période de massacres et commémorer l’ensemble des 332 morts. L’artiste devra bien évidemment se conformer à quelques impératifs logiques mais nous faisons aussi confiance à son talent et son imagination pour nous présenter l’œuvre que nous attendons.
Nous avons été touchés par la statue de Jeanne d’Arc, une œuvre de Boris le Jeune. Notre appel d’offre est lancé depuis mercredi 24 mai et nous étudierons chaque artiste avec précision.
Ce monument vient simplement en remplacer un autre qui disparut en 1848. Il veut dire notamment qu’il est indispensable que jamais en France nous ne laissions dire qu’il faut honorer des hommes qui affirmaient : « La peine due à ce crime [être opposé à la révolution] est la mort. La preuve requise pour la condamnation sont tous les renseignements, de quelque nature qu’ils soient, qui peuvent convaincre un homme ami de la liberté ».
Il faut honorer ce qui est honorable. Je crois que c’est ce qu’il y a de plus important à retenir dans cet appel.

 

R&N : En 2006, le Mans avait découvert au cours de travaux dans son centre-ville des ossements des victimes de la Terreur. Devant cette découverte, le sénateur-maire Jean-Claude Boulard indiqua en premier ne pas vouloir les conserver. Comment expliquez-vous que les autorités publiques gardent généralement le silence sur tout évènement susceptible de fragiliser les fondements de la République ? La négation de ses erreurs originelles n’est-il pas la preuve de la fragilité d’un Régime ?

Jacques Bompard. Je pense que nous avons tort de cacher, voire de nier, certains faits historiques. Quelle que soit notre histoire, elle ne doit pas être occultée au risque de sombrer dans le totalitarisme. Nous devons par conséquent la connaître et en tirer des enseignements. Le projet de ce mémorial est une réponse au silence qui pèse sur ces événements fondateurs de la république française.

Or, connaître cette période, c’est comprendre et prendre conscience de notre régime actuel. C’est pourquoi je m’inscris à contre-courant du prêt-à-penser, en rappelant l’histoire telle qu’elle est et non telle qu’on l’imagine ou qu’on aimerait qu’elle soit. Notre devoir est de rappeler la réalité des faits sans laquelle le mensonge règne, ce qui ne peut amener que le totalitarisme qui, bien qu’annoncé par les penseurs d’hier, se développe avec les résultats que l’on voit aujourd’hui.
Je pense que l’histoire n’a rien à voir avec la culpabilité ou les remords. L’histoire détermine et inspire. Laissons nous inspirer par les héros et sachons prévenir les exactions de ceux qui rêvent avec les idéologues criminels.

 

source : le Rouge & le Noir

 

Lire aussi : Mgr de Ségur : La Révolution expliquée aux jeunes gens

Voir aussi : Mémoire de Barruel, par Christian Lagrave

Lire aussi : amendement de Jacques Bompard pour que la République demande pardon aux rois de France et aux Français pour la profanation des tombes de l’abbaye de Saint-Denis en 1793 et 1794

Voir aussi : 26/09/1993 - Philippe de Villiers : "je n'accepte pas que la Vendée soit considérée comme un point de détail de l'histoire de France"

Lire aussi : Aizenay (Vendée) : la gauche et les franc-maçons s'opposent à une journée de mémoire en hommage au victime du génocide vendéen

Lire aussi : 25/09/1993 - Discours de Alexandre Soljenitsyne pour l'inauguration de l'Historial de la Vendée

Lire aussi : "Les Massacres de Prêtres sous la Révolution", par Pierre de la Gorce

Lire aussi : "Prêtres et laïcs guillotinés", par l'abbé Jean-Louis Le Roux

Lire aussi : Les tanneries de peau humaine sous la Révolution dite française

Lire aussi : Les génocides, les camps, les chambres à gaz et les fours crématoire dont personne ne parlent

Lire aussi : "le Complot de l'Orléanisme et de la Franc-Maçonnerie", par Urbain Gohier

Lire aussi : La Révolution Française et le Rabbinat Français. Discours du président de la République et franc-maçon Sadi Carnot suivi du discours des rabbins en faveur de la Révolution dite Française

Lire aussi : "les juifs pendant la Révolution française", par l'abbé Joseph Lemann

Lire aussi : Robespierre est juif, par l'abbé Jean Boyer

Lire aussi : Louis XVI et les juifs

Lire aussi : 14 Juillet, fête de l'Anti-France

Lire aussi : [Radio Courtoisie] “La Bastille, retour sur un mythe”, par Philippe Pichot-Bravard

Lire aussi : "la prise de la Bastille", par Léon de Poncins

Lire aussi : "les Cahiers de 89", par Léon de Poncins

Lire aussi : Léon Daudet : "Deux idoles sanguinaires : la Révolution et son fils Bonaparte"

Voir aussi : [Radio Courtoisie] "la Contre-Révolution dans l'ouest de la France", par Philippe Pichot-Bravard

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by valentin.beziau-ump77.over-blog.com - dans Cathophobie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Valentin Beziau
  • Le blog de Valentin Beziau
  • : Le blog de Valentin Beziau, militant MPF - Mouvement Pour la France avec Philippe de Villiers
  • Contact

A propos de

Contre-Révolution, Catholicisme Traditionnel (lefébvrisme (FSSPX, mgr Williamson...), thèse de cassiciacum, sédévacantisme)

Monarchie Absolue et de Droit Divin, antirépublicanisme, antidémocratisme, Nationalisme Intégrale  

Villiérisme, légitimisme, maurrassisme, franquisme

anti-Lumières, anti-laïcisme, antimaçonnisme, antimodernisme, antiprotestantisme, antijudaïsme, anti-islamisation

Pro-Vie, anti-homosexualisme

anticommunisme, anti-libéralisme

euroscepticisme, antimondialisme, protectionnisme, anti-immigrationisme

pour la peine de mort

 

Recherche

Citations

"Ne croyez pas que je sois venus apporter la paix sur Terre. Je ne suis pas venus apporter la paix; mais l'épée." (Matthieu 10:34)

"et ceux que tu trouveras, contrains-les d'entrer, afin que ma maison soit remplie." (Luc 14:23)

"Vous serez haïs de tous, à cause de mon nom" (Luc 21:16)

"On mettra la main sur vous, et l'on vous persécutera; on vous livrera aux synagogues; on vous jettera en prison, on vous mènera devant des rois et devant des gouverneurs, à cause de mon nom" (Luc 21:16)

"Dieu vomit les tièdes"

"Que toute personne soit soumise aux autorités supérieur; car il n'y a point d'autorité qui ne viennent de Dieu, et les autorités qui existent ont été instituées de Dieu. C'est pourquoi qui s'oppose à l'autorité, résiste à l'ordre que Dieu  a établi, et ceux qui résistent attireront une condamnation sur eux-mêmes" (Romains 13:1)

"Il n'y aura dans ton pays ni femme qui avorte, ni femme stérile, je remplirai le nombre de tes jours" (Exode 23:26)

"Si tu prêtes de l'argent à mon peuple, au pauvre qui est avec toi, tu ne seras point à son égard comme une créancier, tu n'exigeras de lui point d'intérêt" (Exode 22:25)


« Voter socialiste, c'est voter contre Dieu. Le programme socialiste fait frémir les enfants » (Monseigneur Lefebvre)

A propos de Pinochet « Dès qu'un homme se lève pour sauver son pays du communisme et qu'il rétablit l'ordre chrétien, on fait tout pour le discréditer. Il n'y a pas un pays où l'on puisse circuler aussi librement qu'au Chili. » (Monseigneur Lefebvre)

"Le mythe tant caressé de l'égalité ne serait pas autre chose, en fait, qu'un nivellement absolu de tous les hommes dans une commune misère et dans une commune médiocrité." (pape Léon XIII)

"Face à la colonisation islamique de la France, je crois que la laïcité est un bouclier en carton pâte, et j'irai même plus loin, je pense que la laïcité est le cheval de Troie de l'islamisation. C'est donc par l'affirmation de l'identité française, de la culture française, et du lien entre la France et son héritage chrétien, que nous pourrons répondre au défi de cette islamisation galopante." (Carl Lang)

"Beaucoup d'ennemis, beaucoup d'honneur" (Mussolini)

"Je ne compte pas demander pardon à qui que ce soit. Au contraire, ce sont aux autres de me demander pardon, les marxistes, les communistes" (Pinochet)

" On ne peut dialoguer ni avec les francs-maçons, ni avec les communistes, car on ne dialogue pas avec le diable ! " (Monseigneur Lefebvre)

" Votre innovation du PaCS, c’est tout simplement le retour à la barbarie. Vous vous inscrivez dans la suite de ceux qui, pour saper la société, ont commencé par saper la famille. La loi la mieux établie de notre vieille civilisation, vous vous apprêtez à la violenter ! Vous touchez là aux fondements de la société ! Mais un jour les victimes se lèveront et se tourneront vers vous en vous disant, une expression terrible : vous êtes le socialisme démolisseur ! " (Philippe de Villiers)

"Il n'y a pas de contraception d'urgence, cela n'existe pas." (...) vous substituez à un principe de précaution un principe de destruction en lançant une véritable guerre chimique contre l'enfant à naître" (Philippe de Villiers)

"On ne peut pas ignorer que le seul fait tangible repérable, permettant de déterminer le commencement de la vie humaine correspond à sa conception. Notre législation ne reconnaît pas l'avortement comme un droit des femmes." (Philippe de Villiers)

" La protection de la vie des sans-voix plutôt que l’eugénisme et l’avortement, la protection de la vie des malades plutôt que la seringue empoisonnée de l’euthanasie " (Philippe de Villiers)


"Tout le régime d'enseignement désigné sous le nom de laïcité représente un système complet d'embrigadement et de domestication des intelligences et des consciences populaires." (Charles Maurras)

« Prions aussi pour les Juifs perfides afin que Dieu Notre Seigneur enlève le voile qui couvre leurs cœurs et qu’eux aussi reconnaissent Jésus, le Christ, Notre-Seigneur » (Oremus et pro perfidis Judaeis, prière du Vendredi Saint)

« Les Maçons en sommeil pourraient se réveiller. En les éliminant, nous sommes sûrs qu’ils dormiront pour toujours » (Benito Mussolini)

Videos

Philippe de Villiers - campagne présidentielle 1995

Philippe de Villiers contre le "mariage" homosexuel

Philippe de Villiers à propos de Saint Louis, des Juifs et du Talmud

Philippe de Villiers contre le Pacs

Crèche de Noël / Vendée / Franc-Maçonnerie : Philippe Ploncard d'Assac félicite Philippe de Villiers