Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 mai 2016 3 11 /05 /mai /2016 13:34
vénerie (chasse à cour) pendant le Moyen-Age

vénerie (chasse à cour) pendant le Moyen-Age

Lundi 6 juin, à 19h00

 

Conférence mensuelle organisée par l’IMB (Institut de la Maison de Bourbon) :

 

« Les rois de France et la vénerie »,

par Marie-Josée de Boisdeffre

 

Lieu : D. R. A. C. 8bis, rue Vavin 75006 Paris (métro Vavin).

 

Possibilité de dîner : 25 euros à régler au restaurant -

S’inscrire au secrétariat de l’IMB : 01 45 50 20 70

 

source : Institut de la Maison de Bourbon

Repost 0
Published by valentin.beziau-ump77.over-blog.com - dans Chasse et Pêche Royalisme
commenter cet article
17 juillet 2015 5 17 /07 /juillet /2015 15:50
la France importe de plus en plus de poisson pendant que l'UE réduit les quotas de pêche

Alors que la France a un des plus beaux potentiel dans le domaine de la pêche, l'Hexagone importe de plus en plus de poisson. Et ce n'est pas à cause d'une explosion de la consommation.

 

C'est le journal la Tribune qui tire la sonnette d'alarme: la balance commerciale française concernant le poisson, qu'il soit de pêche ou d'élevage, ne cesse de se creuser.

 

Et pourtant la France est chroniquement en déficit côté balance. Alors qu'en 2004, selon les chiffres de la Tribune, ce déficit se montait déjà à 2,2 milliards d'euros, il a fait un bon de 63% en dix ans pour atteindre les 3,6 milliards d'euros en 2014. Dit autrement, à consommation constante, les Français mangent de moins en moins de poisson pêché ou élevé en France.

 

En cause, la baisse lente mais continue du potentiel de pêche en France. Le tonnage en effet se réduit inexorablement depuis 20 ans. Alors que le pays comptait encore, toute taille confondue, 6593 bateaux en 1995 selon le Département des systèmes d'information des Affaires maritimes (SDSIM), ce nombre a chuté à 4537 en 2013, baissant ans aucune exception chaque année. Et parmi cette flotte réduite, quasiment 80% des bateaux font moins de 12 mètres, une proportion elle aussi en augmentation, et qui témoigne non pas d'une rationnalisation industriel du potentiel de pêche, mais bel et bien de son déclin. Les quotas de pêche imposés par l'Union Européenne ont en effet entraîné une restriction du potentiel de pêche français. Sous caution de protéger certaines espèces menacées - c'est encore récemment le cas du bar, un poisson qui reste populaire en France - ces restrictions portent un vrai coup dur à ce secteur d'activité. Ce qui n'a pas empêché les autorités européennes de baisser encore la quantité de pêche autorisée en 2015, sauf pour le thon rouge. La deuxième puissance maritime mondiale n'a donc pas fini de s'approvisionner massivement à l'étranger. Une nouvelle inquiétante pour le secteur de la pêche qui emploient, selon les chiffres de FranceAgriMer environ 21.000 personnes.

 

 

source : Le Figaro

Repost 0
Published by valentin.beziau-ump77.over-blog.com - dans Chasse et Pêche
commenter cet article
18 juin 2015 4 18 /06 /juin /2015 17:15
Entre les pêcheurs et l’Union Européenne, le malaise est profond

La politique européenne a été au cœur des débats mercredi aux assises de la Pêche, à Boulogne s/ Mer (Pas-de-Calais). Christian Faure de la DG Mare à Bruxelles, la direction générale des affaires maritimes et de la pêche de la Commission Européenne a exposé sa vision très libérale et pour Isabelle Thomas, la députée européenne du groupe socialiste : "ce n’est pas l’Europe le problème mais les règles qu’il faut changer".

 

Un point de vue très éloigné de celui des pêcheurs.

 

« Y’en a marre, quinze navires ont disparu ces dernières années. Nos quotas baissent constamment. Est-ce que les quotas de fonctionnaires européens se sont réduits autant que les nôtres ? » a protesté Michel Fournier pêcheur à Étaples (Pas-de-Calais).

 

« On est arrivés au bout du bout et là, on tire la sonnette d’alarme. On va tous crever. Remettez-vous tous en question ! On demande juste à travailler… », s’indigne Philippe Nowé, fileyeur dunkerquois.

 

« Les pêcheurs veulent faire comprendre leur mal-être et leur désarroi. On a du mal à se faire entendre… » , insiste Olivier Leprêtre, président du Comité régional des pêches.

 

Les pêcheurs boulonnais dénonce également « le comportement des chalutiers étrangers, qui ciblent les mêmes espèces que nous mais travaillent 24 heures sur 24. La Commission devrait faire la différence entre les techniques de pêche. Ça joue aussi sur la préservation de la ressource… »

 

 

 

source : La Voix du Nord

 

 

Repost 0
Published by valentin.beziau-ump77.over-blog.com - dans Chasse et Pêche
commenter cet article
16 juin 2015 2 16 /06 /juin /2015 17:20
Boulogne-sur-Mer : les pêcheurs bloquent le port pour protester contre la baisse des cours et des quotas de sole

Un mouvement de grogne touche depuis 17 heures lundi le port de Boulogne-sur-Mer.

 

Les fileyeurs bloquent le port de plaisance pour protester contre les cours et les quotas de sole en diminution depuis le début de l’année.

 

Une vingtaine de petits chalutiers (fileyeurs en majorité) bloquent l’accès au port de plaisance de Boulogne depuis lundi soir. Ce sont les conséquences des quotas décidés sur la sole qui motivent leur colère. Les pêcheurs veulent dénoncer la baisse de 16% de quotas de pêche de la sole.

 

 

source : La Voix du Nord

Repost 0
Published by valentin.beziau-ump77.over-blog.com - dans Chasse et Pêche
commenter cet article
4 juin 2015 4 04 /06 /juin /2015 16:48
le Comité national des pêches (CNPMEM) se dit inquiet des nouvelles limitations envisagées sur la pêche au bar par la Commission Européenne

Le Comité national des pêches (CNPMEM) s'est dit inquiet mercredi des nouvelles limitations envisagées sur la pêche au bar par la Commission européenne, dont les pêcheurs français réalisent 70 % des captures.

 

Les pêcheurs s'inquiètent notamment de la volonté de la Commission de fixer une taille minimale de capture du poisson à 42 cm, qui risque de "tuer" les pêcheurs artisanaux, qui capturent en majorité des poissons allant de 36 à 40 cm, expliqué à l'AFP Hubert Carré, directeur général du CNPMEM. Le Comité demande à la Commission de « retenir une position de précaution, raisonnable, avec un passage dans un premier temps à 40 cm ».

 

Il préconise également de fixer la limite de pêche à 1,5 tonne par mois, quel que soit l'engin de pêche utilisé. Bruxelles voudrait limiter à 1 tonne pour les bateaux ligneurs et 3 tonnes pour les bolincheurs, pêchant au filet. Or, les ligneurs sont bien plus nombreux (environ 400) que les bolincheurs en Bretagne, où il n'y en a que deux, selon le Comité, qui demande donc un rééquilibrage des tonnages en faveur des ligneurs. Les pêcheurs demandent aussi que les « mesures de gestion "d'urgence" appliquées en 2015 soient réévaluées en fonction des nouveaux avis scientifiques du CIEM (Conseil international pour l'exploration de la mer), attendus dans le courant du mois de juin ».

 

La prochaine réunion des ministres européens de la pêche sur le sujet est prévue le 16 juin.

 

 

source : Terre-Net

Repost 0
Published by valentin.beziau-ump77.over-blog.com - dans Chasse et Pêche
commenter cet article
16 janvier 2015 5 16 /01 /janvier /2015 18:54
interdiction de pêcher le bar : les pêcheurs bretons en colère contre la décision de la Commission Européenne

La décision de la Commission européenne d'interdire les chalutiers pélagiques de pêcher le bar en Manche du 1er janvier au 30 avril ne passe pas auprès des pêcheurs. Une mesure inacceptable pour la profession qui pourrait mettre en péril la survie d'au moins 30 bateaux en Bretagne.

 

 

"Inacceptable pour la profession, dangereuse économiquement et inefficace en termes de gestion de la ressource", c'est en ces termes qu'Olivier Le Nezet, président des Comités des pêches de Bretagne et du Morbihan condamnait hier dans un communiqué la décision de la Commission européenne d'interdire la pêche au bar en Manche pendant quatre mois.

 

Dangereuse économiquement

 

Cette mesure qui s'applique officiellement depuis le 1er janvier, mais sera vraiment effective à partir du 21 janvier et jusqu'au 31 avril. Elle ne concerne que les seuls chalutiers pélagiques. En Bretagne, cela concerne 30 bateaux, 8 dans le seul département du Morbihan (tous basés à Lorient) qui s'apprêtaient à monter en Manche ce jeudi pour une nouvelle campagne de bar. Les armateurs de ces bateaux estiment que cette interdiction est synonyme d'une baisse de plus de 30 % de leur chiffre d'affaires.

Une décision brutale

 

L'interdiction pourrait donc bien mettre en péril l'avenir de toute une flottille dont les marins sont aujourd'hui d'autant plus remontés que leurs instances représentatives avaient proposé, depuis de nombreuses années, d'autres mesures d'encadrement de la pêche du bar. "Si elles avaient été adoptées, elles auraient évité une décision aussi brutale", déplore, inquiet, Olivier Le Nezet.

 

 

 

source : France 3 Bretagne

 

Repost 0
Published by valentin.beziau-ump77.over-blog.com - dans Chasse et Pêche
commenter cet article
4 janvier 2015 7 04 /01 /janvier /2015 18:39
Pêche : les pêcheurs s'inquiètent de l'interdiction de rejeter certaines de leurs prises en mer

Les pêcheurs français s'inquiètent de l'interdiction de rejeter certaines de leurs prises en mer, entrée en vigueur le 1er janvier, craignant des conséquences économiques et un difficile travail de tri.

 

Cette réglementation européenne, prise dans le cadre de la nouvelle Politique Commune des pêches (PCP), vise à éviter le "gaspillage" que constitue le rejet à la mer de poissons trop petits pour être commercialisés, ou bien d'une espèce différente de celle pêchée par un bateau en particulier.

 

L'objectif est d'inciter les pêcheurs à améliorer la sélectivité de leurs techniques de travail pour ne pas capturer de poissons inutiles.

 

En 2015, le "zéro rejet" entre en vigueur seulement pour les poissons pélagiques (thon, sardines, anchois...), le cabillaud et le saumon de la Baltique, et les bateaux de pêche industrielle, avec sûrement quelques exceptions dans certains cas. L'interdiction doit ensuite être étendue à toutes les espèces d'ici à 2019.

 

Très compliqué en pratique

 

Mais pour les pêcheurs français, il s'agit d'une "fausse bonne idée, très compliquée à mettre en pratique", explique Hubert Carré, directeur général du Comité national des pêches.

 

Car les pêcheurs vont être obligés de trier et de stocker à bord ces poissons, qui seront décomptés de leurs quotas de capture. "Les structures ne sont pas adaptées pour réduire les rejets : dans les cales du bateau, la sole et le merlu doivent être séparés, par exemple. Ce sera difficile de séparer en plus les rejets", craint Thierry Evain, patron pêcheur au Croisic.

 

Ce poisson sans valeur marchande risque de prendre la place sur le navire, au détriment des prises commercialisables, augmentant au passage les dépenses en carburant.

 

Pourtant, une meilleure sélectivité "peut entraîner une baisse de rentabilité à court terme, puis une hausse à moyen terme", en pêchant des poissons plus gros, donc plus chers, souligne Pascal Larnaud, chercheur à l'Ifremer de Lorient.

 

D'ailleurs, "les pêcheurs n'ont pas attendu les décisions de la Commission européenne pour faire évoluer leurs engins", rappelle Thierry Guigue, ingénieur halieutique de l'organisation Pêcheurs de Bretagne.

 

Plusieurs programmes de recherches existent pour mettre au point des filets permettant aux juvéniles ou aux espèces non désirées de s'échapper, ou sur des techniques de sondage des fonds pour anticiper le type de captures.

 

"Des plans de gestion ont été mis en place pour éviter de capturer des juvéniles de cabillauds et d'églefins", en évitant certaines zones, rappelle Hubert Carré.

 

À terre, rien n'est vraiment prévu pour utiliser les poissons rejetés, surtout ceux qui sont trop petits et donc interdits à la vente, l'objectif primordial étant de dissuader les pêcheurs de les capturer.

 

Le produit pourrait éventuellement intéresser des fabricants de nourriture pour animaux "mais il y a un problème de rentabilité économique car ce ne sont pas des tonnages réguliers qui arriveront", explique M. Carré, qui souligne aussi que rien n'est prévu en termes de plateformes logistiques ou de chaîne du froid.

 

Surtout, "aucun investisseur ne va mettre en place une filière pour une matière première dont la vocation est de disparaître" lorsque la pêche sera plus sélective, remarque Max Palladin, directeur des criées de La Turballe et du Croisic.

 

 

 

source : La Provence

Repost 0
Published by valentin.beziau-ump77.over-blog.com - dans Chasse et Pêche
commenter cet article
3 novembre 2014 1 03 /11 /novembre /2014 20:47

Quota de Pêche : la FNPPSF dénonce la proposition de la Commission Européenne qui réduit le quota de bar à une prise par jour

 

723653 3 c693 des-pecheurs-francais-sur-le-chaluti-copie-1

 

La récente proposition de la Commission Européenne de limiter la pêche du bar à un individu par jour et par pêcheur plaisancier en Manche est « inacceptable », dénonce la FNPPSF. La Fédération Nationale des Pêcheurs Plaisanciers et Sportifs de France estime que cette mesure « impacterait de façon très significative, toute la filière nautique : fabricants de matériel de pêche, de bateaux, etc... C’est la mort de la pêche de loisir. »

 

Elle rappelle qu’elle demande déjà aux pêcheurs de loisir de respecter un repos biologique lors de la période de reproduction et qu’elle a adopté fin 2012 la taille minimale de 42 cm. Depuis ce passage, « on estime que les prises des plaisanciers ont chuté de 40 à 50 % selon les secteurs. Les chiffres sur lesquels s’appuie la Commission européenne ont été établis à partir de données antérieures à 2012 et ne tiennent donc pas compte de la baisse induite par ce changement de taille. » La pêche de loisir a aussi accepté, pour lutter contre le braconnage, le marquage du poisson. Elle réitère sa demande d’étendre à tous les pêcheurs la taille à 42 cm et l’interdiction de pêche en février-mars.

 

 

 

 

 

source : Le Marin

 

 


 

Repost 0
Published by valentin.beziau-ump77.over-blog.com - dans Chasse et Pêche
commenter cet article
28 octobre 2014 2 28 /10 /octobre /2014 19:39

la Commission Européenne propose une sévère baisse des quotas de pêche pour 2015

 

723653 3 c693 des-pecheurs-francais-sur-le-chaluti-copie-1

 

La patte de Karmenu Vella, nouveau commissaire européen à la Pêche et à l’Environnement, se fait déjà sentir.

Les propositions dévoilées ce mardi 28 octobre sur les quotas de pêche pour 2015 en Atlantique et mer du Nord sont sévères pour les professionnels français. Cet énième tour de vis tient à la prise en compte des nouvelles règles de la Politique Commune de la Pêche (PCP). Les "totaux admissibles de captures" (Tac) sont en baisse pour une quarantaine de stocks.

 

Ainsi, en mer d'Irlande et du Kattegat pour le cabillaud et en Manche Est pour la sole, la Commission Européenne propose une baisse de 60%, à 1 931 tonnes.

 

En mer Celtique, zone de pêche des Bretons, la Commission table sur -41% (5 605 tonnes) pour l’églefin et -64% (à 2 471 tonnes) pour le cabillaud.

 

Parmi les autres propositions qui risquent de déplaire aux pêcheurs français, celles concernant le hareng ( -30% en mer Celtique (15 652 t) ; -12% pour la lotte dans le golfe de Gascogne et en mer Celtique; -20% pour le merlan, -15% pour le merlu du Nord (13 826 t), -17,6% pour la langoustine du golfe de Gascogne, entre -9 et -20% pour la plie, -20% pour le lieu jaune, -20% pour les raies, -10% pour la sole du golfe de Gascogne, -25% pour le chinchard.

 

Pour Jacques Pichon, directeur de l’organisation Les Pêcheurs de Bretagne, « la proposition de la Commission Européenne est outrancière et provoquera à cause de cela un grand marchandage en décembre ». Sur le cabillaud de mer Celtique (-64%), « la Commission Européenne oublie les promesses faites par les professionnels sur la sélectivité des filets et ne tient pas compte du recrutement du stock qui est en cours d’évaluation ». « En outre, pour fixer le Tac de cabillaud, la Commission Européenne a tenu compte de la situation de l’églefin. C’est scandaleux, car cette règle n’existe nulle part », dénonce-t-il. Pour de nombreux stocks dans le golfe de Gascogne, la Commission Européenne applique des baisses fortes, de 20%. « Pourquoi pas -15% ou zéro. Ce n’est pas sérieux, à cause de cela, des gens ne vont pas pouvoir travailler », conclut Jacques Pichon.

 

 

Extraits du tableau complet, voici quelques-unes des propositions à la baisse. Cabillaud en zones VII b, c, e à k, VIII : -63,9 % ; en VII a : -20 %. Cardines en zones VII : -20,5 % ; en VIII a, b, d, e : -20,4 %.Baudroie en zones VII : -11,9 % ; en VIII a, b, d, e : -11,9 %. Eglefin en zones VII b-k et VIII : -40 ,9 % ; en VII a : -20 %. Merlan en zones VIII : -20 % ; en V b et VI : -20 %. Merlu, pour l’ensemble des eaux septentrionales : -4,1 %. Langoustine en VIII a et b : -17,6 %. Plie en VII a : -20 % ; en VII d et e : -13,6 % ; en VII f et g : -8,9 %. Lieu jaune en zones VII, VIII a et b : -20 %. Raies en zones VI, VII a à k et IV – mer du Nord : -20 %. Sole VII d : -60 % ; VII f et g : -34 ,9 % ; VIII a et b : -10 % ; VII a : -5,3 %. Lieu noir en zones VII : - 20 % 

 

A noter, concernant le bar, que l’article 8 du projet de règlement propose un quota d’effort pour la zone VIIe. L’article 12 propose une limitation à un bar par personne et par jour pour la pêche récréative en zone IVb, IVc, VIIa, VIId, VIIe, VIIf, Viig, VIIh

 

 

 

 

source : Ouest France


 

 

Repost 0
Published by valentin.beziau-ump77.over-blog.com - dans Chasse et Pêche
commenter cet article
13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 20:03

Les quotas de pêche de sole menacent les fileyeurs de Boulogne (Vendée)

 

723653 3 c693 des-pecheurs-francais-sur-le-chaluti-copie-1

 

Les fileyeurs de Boulogne (Vendée) et d'Etaples sont unanimes : si la Commission de Bruxelles baisse encore les quotas de sole, c'est toute la flottille locale qui est en danger ! Les pêcheurs se sont réunis samedi matin car dans 2 mois, la Commission Européenne va revoir les quotas et l'on parle d'une baisse de 60% pour la sole. Non seulement les pêcheurs boulonnais contestent les études scientifiques, sur lesquelles se basent les décisions de Bruxelles, mais dénoncent aussi et encore la généralisation des règlementations. Pour l'instant, aucune action n'est envisagée ! Les pêcheurs comptent sur leur nouveau ministre pour défendre la survie des fileyeurs boulonnais.

 

 

Réunis samedi matin, les pêcheurs ont exprimés leurs inquiétudes… Une telle décision de Bruxelles, une telle obligation pourrait conduire tout simplement à mettre la clé sous la porte. Olivier Leprétre, le président du comité régional des pêches :

 

 

En mer, les pêcheurs constatent le retour de la ressource de la sole, du maquereau, du cabillaud, du merlan. A nouveau, la profession dénonce une généralisation des quotas, sans prendre en compte les situations parfois différentes, d’un littoral à un autre :

 

 

 

 

 

source : Delta FM


Repost 0
Published by valentin.beziau-ump77.over-blog.com - dans Chasse et Pêche
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Valentin Beziau
  • Le blog de Valentin Beziau
  • : Le blog de Valentin Beziau, militant MPF - Mouvement Pour la France avec Philippe de Villiers
  • Contact

A propos de

Contre-Révolution, Catholicisme Traditionnel (lefébvrisme (FSSPX, mgr Williamson...), thèse de cassiciacum, sédévacantisme)

Monarchie Absolue et de Droit Divin, antirépublicanisme, antidémocratisme, Nationalisme Intégrale  

Villiérisme, légitimisme, maurrassisme, franquisme

anti-Lumières, anti-laïcisme, antimaçonnisme, antimodernisme, antiprotestantisme, antijudaïsme, anti-islamisation

Pro-Vie, anti-homosexualisme

anticommunisme, anti-libéralisme

euroscepticisme, antimondialisme, protectionnisme, anti-immigrationisme

pour la peine de mort

 

Recherche

Citations

"Ne croyez pas que je sois venus apporter la paix sur Terre. Je ne suis pas venus apporter la paix; mais l'épée." (Matthieu 10:34)

"et ceux que tu trouveras, contrains-les d'entrer, afin que ma maison soit remplie." (Luc 14:23)

"Vous serez haïs de tous, à cause de mon nom" (Luc 21:16)

"On mettra la main sur vous, et l'on vous persécutera; on vous livrera aux synagogues; on vous jettera en prison, on vous mènera devant des rois et devant des gouverneurs, à cause de mon nom" (Luc 21:16)

"Dieu vomit les tièdes"

"Que toute personne soit soumise aux autorités supérieur; car il n'y a point d'autorité qui ne viennent de Dieu, et les autorités qui existent ont été instituées de Dieu. C'est pourquoi qui s'oppose à l'autorité, résiste à l'ordre que Dieu  a établi, et ceux qui résistent attireront une condamnation sur eux-mêmes" (Romains 13:1)

"Il n'y aura dans ton pays ni femme qui avorte, ni femme stérile, je remplirai le nombre de tes jours" (Exode 23:26)

"Si tu prêtes de l'argent à mon peuple, au pauvre qui est avec toi, tu ne seras point à son égard comme une créancier, tu n'exigeras de lui point d'intérêt" (Exode 22:25)


« Voter socialiste, c'est voter contre Dieu. Le programme socialiste fait frémir les enfants » (Monseigneur Lefebvre)

A propos de Pinochet « Dès qu'un homme se lève pour sauver son pays du communisme et qu'il rétablit l'ordre chrétien, on fait tout pour le discréditer. Il n'y a pas un pays où l'on puisse circuler aussi librement qu'au Chili. » (Monseigneur Lefebvre)

"Le mythe tant caressé de l'égalité ne serait pas autre chose, en fait, qu'un nivellement absolu de tous les hommes dans une commune misère et dans une commune médiocrité." (pape Léon XIII)

"Face à la colonisation islamique de la France, je crois que la laïcité est un bouclier en carton pâte, et j'irai même plus loin, je pense que la laïcité est le cheval de Troie de l'islamisation. C'est donc par l'affirmation de l'identité française, de la culture française, et du lien entre la France et son héritage chrétien, que nous pourrons répondre au défi de cette islamisation galopante." (Carl Lang)

"Beaucoup d'ennemis, beaucoup d'honneur" (Mussolini)

"Je ne compte pas demander pardon à qui que ce soit. Au contraire, ce sont aux autres de me demander pardon, les marxistes, les communistes" (Pinochet)

" On ne peut dialoguer ni avec les francs-maçons, ni avec les communistes, car on ne dialogue pas avec le diable ! " (Monseigneur Lefebvre)

" Votre innovation du PaCS, c’est tout simplement le retour à la barbarie. Vous vous inscrivez dans la suite de ceux qui, pour saper la société, ont commencé par saper la famille. La loi la mieux établie de notre vieille civilisation, vous vous apprêtez à la violenter ! Vous touchez là aux fondements de la société ! Mais un jour les victimes se lèveront et se tourneront vers vous en vous disant, une expression terrible : vous êtes le socialisme démolisseur ! " (Philippe de Villiers)

"Il n'y a pas de contraception d'urgence, cela n'existe pas." (...) vous substituez à un principe de précaution un principe de destruction en lançant une véritable guerre chimique contre l'enfant à naître" (Philippe de Villiers)

"On ne peut pas ignorer que le seul fait tangible repérable, permettant de déterminer le commencement de la vie humaine correspond à sa conception. Notre législation ne reconnaît pas l'avortement comme un droit des femmes." (Philippe de Villiers)

" La protection de la vie des sans-voix plutôt que l’eugénisme et l’avortement, la protection de la vie des malades plutôt que la seringue empoisonnée de l’euthanasie " (Philippe de Villiers)


"Tout le régime d'enseignement désigné sous le nom de laïcité représente un système complet d'embrigadement et de domestication des intelligences et des consciences populaires." (Charles Maurras)

« Prions aussi pour les Juifs perfides afin que Dieu Notre Seigneur enlève le voile qui couvre leurs cœurs et qu’eux aussi reconnaissent Jésus, le Christ, Notre-Seigneur » (Oremus et pro perfidis Judaeis, prière du Vendredi Saint)

« Les Maçons en sommeil pourraient se réveiller. En les éliminant, nous sommes sûrs qu’ils dormiront pour toujours » (Benito Mussolini)

Videos

Philippe de Villiers - campagne présidentielle 1995

Philippe de Villiers contre le "mariage" homosexuel

Philippe de Villiers à propos de Saint Louis, des Juifs et du Talmud

Philippe de Villiers contre le Pacs

Crèche de Noël / Vendée / Franc-Maçonnerie : Philippe Ploncard d'Assac félicite Philippe de Villiers