Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 juillet 2017 3 12 /07 /juillet /2017 16:30
Le député-maire Jacques Bompard (Ligue du Sud, ancien MPF)

Le député-maire Jacques Bompard (Ligue du Sud, ancien MPF)

Jacques Bompard : "La Commission Européenne a autorisé l’importation de quatre types d’OGM"

 

source : Assemblée Nationale

Repost 0
Published by valentin.beziau-ump77.over-blog.com - dans Agriculture - Viticulture
commenter cet article
12 juillet 2017 3 12 /07 /juillet /2017 16:30
Le député-maire Jacques Bompard (Ligue du Sud, ancien MPF)

Le député-maire Jacques Bompard (Ligue du Sud, ancien MPF)

Les excès de la mondialisation sauvage sont souvent soulignés. A Hambourg lors du grand cirque du G20, seul Donald Trump eut le pouvoir nécessaire pour appeler à quelques limitations du libéralisme dans les échanges commerciaux. L’Union Européenne et la France demeurent les grands propagateurs d’une idéologie dont chacun comprend qu’elle n’a pas tenu ses promesses.

 

Au lendemain de cette réunion, le CETA commence à entrer en vigueur avant même son acceptation par les parlements nationaux. Une procédure absurde qui place les intérêts des grandes multinationales avant le processus politique de décision. Encore une preuve du hiatus entre les discours sur la démocratie et les pratiques réelles de nos élites.

 

L’accord de libre-échange avec le Canada est un danger majeur pour nos exploitants agricoles et nos industries. La seule question de la rareté de l’espace en France et de sa profusion au Canada interpelle le bon sens. Sans oublier que le Canada exerce déjà une véritable guerre commerciale avec une incitation massive à la fuite des cerveaux.

 

Ainsi, les Français sont privés du droit d’accepter ou non d’abandonner les dernières bribes de protections économiques de certains des secteurs les plus abîmés de notre économie. Et tout cela au plus grand mépris de leur parlement. J’étais intervenu pour dire ma consternation lors de la parodie de débat sur le CETA à l’occasion de la dernière législature.

 

Décidément, Emmanuel Macron n’aura aucune chance de tenir ses promesses économiques…à moins qu’elles ne concernent pas notre peuple !

 

source : Jacques Bompard

Repost 0
Published by valentin.beziau-ump77.over-blog.com - dans Agriculture - Viticulture
commenter cet article
16 juin 2017 5 16 /06 /juin /2017 16:57
Le député-maire Jacques Bompard (Ligue du Sud, ancien MPF)

Le député-maire Jacques Bompard (Ligue du Sud, ancien MPF)

La ruralité d’aujourd’hui c’est les agriculteurs à bout de souffle.

 

Emmanuel Macron a déclaré :   « vivre du juste prix payé, c’est cela que je veux pour nos agriculteurs ». Alors que la Politique Agricole Commune (PAC) est un désastre pour les agriculteurs – un agriculteur se suicide tous les deux jours – il tente de les berner en leur promettant de « renforcer le pouvoir de négociation des agriculteurs dans le respect de la législation européenne pour qu’ils fassent le poids face aux industriels et aux distributeurs ». En réalité, le nouveau président soutient la PAC qu’il souhaite développer. Mieux encore : il souhaite se tourner vers des accords transatlantiques, en instituant un « système de subventions contracyliques de garantie sur les prix ou le chiffre d’affaires » dans le domaine agricole, dont la conséquence sera l’entérinement de la précarisation des agriculteurs.

 

Parce que les paysages de France sont dessinés par l’agriculture, parce que la France est riche mais pillée par des politiques européennes peu soucieuses de l’intérêt de l’agriculteur vaillant et besogneux, Jacques Bompard veut continuer à faire entendre la voix des oubliés des subventions européennes et lutter contre l’agriculture intensive imprégnée de pesticides mortifères.

 

La ruralité, c’est un territoire pillé par la mondialisation.

 

Emmanuel Macron agite du bout des doigts un plan miraculeux de 5 milliards d’euros : « Nous allons inciter les producteurs à se regrouper pour vendre ensemble », afin que « filière par filière, on trouve l’organisation qui permette à chacun d’avoir un vrai partage de la valeur ajoutée », a-t-il expliqué. Des promesses, toujours des promesses, mais comment compte-t-il s’y prendre alors que ce dernier voit en la mondialisation le remède à tous les maux de notre société ? Les preuves des ravages de la toute puissante mondialisation ne sont plus à démontrer. Il n’y a qu’à passer dans chaque village de France pour constater que les commerces ferment les uns après les autres, écrasés par la concurrence des supermarchés.

 

Parce que nos campagnes se vident et voient leurs habitants absorbés par les grandes villes, Jacques Bompard prône depuis toujours le régionalisme audacieux. Celui où chaque Français peut manger Français sans que cela soit considéré comme un luxe. L’économie locale ne s’en portera que mieux ainsi que la santé des Français.

 

La ruralité, c’est des Français moins bien soignés que d’autres.

 

Depuis 2007, le nombre de médecins généralistes a diminué de 8,4%. La pénurie de médecins s’accentue donc en France. Comme réponse, Emmanuel Macron scande que la télémédecine est la solution aux déserts médicaux : « La télémédecine : des soins où que l’on soit !». Or une ruralité frappée par le désastre des déserts sociaux, c’est une ruralité où les Français sont en danger. Puisqu’il faut que tout change pour que rien ne change, avec la E-santé, les campagnes seront toujours désertées par les médecins. Là est la signature de ce jeune président qui propose le tout internet pour soigner la population rurale alors que les citadins n’auront que l’embarras du choix de se faire soigner par les meilleurs praticiens.

 

Parce que Jacques Bompard veut que chaque Vauclusien puisse être soigné convenablement, il dénonce cette uberisation de la médecine. Il s’est exprimé à de nombreuses reprises sur l’alarmant problème que constituaient les déserts médicaux et a fait part de son inquiétude à l’assemblée nationale.

 

La ruralité c’est aussi la culture régionale en péril.

 

Parce qu’Emmanuel Macron déclarait pendant sa campagne présidentielle qu’« Il n’y a pas une culture française, il y a une culture en France et elle est diverse», la ruralité et ses traditions sont en danger. La défense de la ruralité, comme semble l’oublier le jeune président, c’est aussi la défense d’une histoire propre à chaque région par sa langue, ses chants, ses danses, son art culinaire, son savoir-faire artisanal… Jacques Bompard s’est toujours engagé pour défendre la culture locale en rappelant avec force que « Nous n’avons pas à soutenir la désintégration de notre pays ».

 

Avec Jacques Bompard la culture locale sera encore défendue contre les technocrates jacobins.

 

La ruralité c’est aussi des écoles qui ferment leurs portes.

 

L’Education nationale, sous la houlette de Najat Vallaud-Belkacem, laisse un bilan désastreux à son successeur grand défenseur, de l’élite parisienne. L’ancienne locataire du ministère de l’Education nationale, pour seule réponse, enjoignait les communes à regrouper davantage leurs établissements scolaires. Aujourd’hui, nos communes continuent d’être ignorées par le programme d’Emmanuel Macron et son ministre Jean-Michel Blanquer. Pendant son mandat Jacques Bompard n’a eu de cesse d’alerter le ministre de l’Education nationale sur les effets désastreux du nivellement par le bas des programmes et sur la fermeture massive des écoles communales.

Pour protéger les écoles dans nos villes et villages, la voix de Jacques Bompard doit encore raisonner à l’Assemblée nationale.

 

La ruralité c’est nos retraités dont les porte-monnaie se vident.

 

Le nouveau système de retraite annoncé par Emmanuel Macron est une véritable catastrophe pour les retraités qui seront une nouvelle fois floués. La Contribution Sociale Généralisée (CSG) est l’une des mesures emblématiques du programme du nouveau président. La hausse de 1,7 % de la CSG permettra au gouvernement de taxer les retraités de 8,3 % sur leurs revenus. Alors qu’un retraité touche en moyenne 1322 euros bruts en 2016, cette nouvelle augmentation de la CSG toucherait 60 % des retraités et les mettrait plus encore à genoux.

 

Parce que la ruralité vauclusienne n’est pas une abstraction pour Jacques Bompard, mais son quotidien, il est le candidat du bon sens au service des Français et des Vauclusiens.

 

source : Ligue du Sud / Jacques Bompard

Repost 0
Published by valentin.beziau-ump77.over-blog.com - dans Agriculture - Viticulture
commenter cet article
13 juin 2017 2 13 /06 /juin /2017 16:58
Le député-maire Jacques Bompard (Ligue du Sud, ancien MPF)

Le député-maire Jacques Bompard (Ligue du Sud, ancien MPF)

Pendant son mandat, Jacques Bompard a porté la voix des agriculteurs à l’Assemblée Nationale. Défendant leurs retraites, leur santé, et la qualité de leurs exploitations, il est le candidat des agriculteurs face aux tenants d’Emmanuel Macron, prêt à ensevelir l’agriculture sous les assauts du marché !

 

  • Macron : l’aveuglement européen déraisonnable !

Sans préférence française, la politique européenne prônée par Emmanuel Macron va achever nos agriculteurs. L’Organisation des producteurs de grains, syndicat pourtant en faveur de la politique européenne en matière d’agriculture, le souligne. « Ce marché européen ne peut fonctionner dans un contexte de libre-échange mondial ; il a besoin d’une préférence communautaire restaurée, un des principes du marché commun », souligne-t-il. La politique européenne en matière d’agriculture a fait la preuve de ses échecs : la Politique Agricole Commune ne protège pas les agriculteurs, notamment des producteurs de céréales qui sont confrontés à la réduction des prix à la vente de leurs céréales (101 € par tonne). Comme le souligne le syndicat, Emmanuel Macron ne défendra pas les agriculteurs face à la concurrence déloyale du marché mondial. « Monsieur Macron a probablement une conception très différente de celle des agriculteurs sur les notions de protection et de régulation », indique-t-il à cet égard. Il ne redéfinira pas de prix conformes à la production pour réguler le marché. Pour le marché des céréales, il est essentiel de pratiquer un rééquilibrage des productions : avec un taux d’auto-approvisionnement de 25% seulement (productions de protéines végétales), l’application éventuelle du «principe de dérogation au droit de la concurrence pour le secteur agricole » qu’avait proposé Emmanuel Macron durant sa campagne est un leurre. Pour arrêter des exportations inutiles, il faut contrôler les importations, aujourd’hui largement inutiles, à l’image de l’import du maïs ukrainien.

 

Jacques Bompard défend les agriculteurs face au géant bruxellois ! En mai, il dénonçait déjà la position du candidat à la présidentielle quant à la Politique Agricole Commune. « En véritable garant de la politique défectueuse menée par son prédécesseur de la rue de Varenne, le candidat d’En Marche renouvelle son vif soutien à la Politique Agricole Commune, à laquelle il souhaite néanmoins redonner des couleurs toutes transatlantiques », avait-il souligné.

 

  • Des promesses intenables quant à la modernisation des exploitations !

Macron ignore les conditions dans lesquelles doivent travailler les agriculteurs ! Il promet d’encourager la modernisation des exploitations agricoles dans la perspective d’avoir un « impact positif sur l’environnement ». C’est méconnaître la situation financière délicate dans laquelle se trouve nombre des agriculteurs, contraints de se soumettre au mastodonte européen enjoignant à la demande accrue au détriment de la qualité de l’offre. Là encore, Jacques Bompard avait alerté l’opinion au détour d’un communiqué : « le candidat à l’Elysée annonce une modernisation des exploitations agricoles, oubliant que les exploitants surendettées ne pourront investir quelconque subsides dans la remise à neuf de leur matériel ! ». Emmanuel Macron ne veut pas défendre les exploitants agricoles. Comme il l’avait souligné en mars 2017, devant la FNSEA, son objectif consiste seulement à « doper la compétitivité des exploitations ».

 

A l’inverse, Jacques Bompard avait alerté le parlement sur l’accaparement des terres agricoles souhaité par la gauche en février dernier. « L’accaparement des terres agricoles est un titre piégé. Il désigne toute appropriation, légale, d’une terre agricole pour un autre propos que son exploitation agricole. Or, il faudrait préciser : l’appétit des sociétés étrangères ne peut pas être comparé à l’entreprenariat enraciné à l’œuvre sur certaines parcelles. Par ailleurs, ce débat ne peut être séparé de la gestion des cadastres qui pose historiquement problème dans nos campagnes ». C’est parce qu’il sait que «La première des évidences c’est qu’un paysan devrait pouvoir vivre de son métier » que Jacques Bompard est attentif à ce sujet, qu’il suit depuis près de trente ans.

 

  • Retraites agricoles ? Macron se moque des agriculteurs !

En février 2017, Jacques Bompard portait la voix des agriculteurs sur l’alarmante situation que connaissent ses retraités. Si le gouvernement Hollande, dont Macron est le digne successeur, avait tenté de le bâillonner, il avait tout de même pu alerter l’opinion. « Si la subvention d’Etat et la mondialisation libertaire n’avaient pas présidé aux décisions agricoles chaque exploitation et chaque travailleur agricole pourraient vivre décemment de son labeur », soulignait-il alors. «  Mieux, il n’y aurait pas plus d’un million d’agriculteurs soumis à des retraites affligeantes. Je l’ai d’ailleurs dit à plusieurs reprises la semaine passée lors du débat parlementaire sur les pensions agricoles ». Jacques Bompard a également défendu les pensions des non-salariés du domaine agricole dans l’hémicycle : « L’augmentation [ndlr. proposée par le gouvernement] n’est pas suffisante ! Je veux rappeler le niveau effrayant des retraites de bien des non-salariés du domaine agricole », alertait-il en février.

 

Que dit Emmanuel Macron sur les retraites agricoles ? Devant la FNSEA, il appelait à une hausse d’une centaine d’euros seulement ! Une nouvelle promesse qu’il ne tiendra vraisemblablement pas, notamment en vue de l’uniformisation des régimes de retraites qu’il propose. Comment défendre une unification des perceptions de retraites tout en assurer revaloriser les retraites d’un seul secteur ? Le discours de Macron pour la retraite des agriculteurs relève donc de la communication politique !

 

  • Macron ne ferme pas la porte aux OGM !

Emmanuel Macron reste extrêmement évasif sur la recherche relative aux OGM. S’il soulignait d’abord la nécessité du maintien de leur interdiction, il indiquait à la WWF en février dernier : « Je regrette qu’on ait arrêté la recherche publique sur ces questions ». En en fermant pas la porte à la recherche, le fondateur d’En Marche ! envisagerait-il de laisser la porte ouverte à ces organismes génétiquement modifiés qui risquent de mettre un terme définitif à notre agriculture naturelle ? Dans sa perspective d’une agriculture « dopée », il est fort probable que Macron favorisera des OGM qui lui permettent de hausser les rendements agricoles plutôt que la qualité des productions naturelles. Et son gouvernement ne risque que d’appliquer les velléités du président. Comme le soulignait le porte-parole de la Confédération paysanne Stéphane Malroux, le nouveau ministre de Macron en matière d’agriculture devrait « considère[r] un peu plus l’environnement que ce qu’il a laissé entendre jusqu’à maintenant, en particulier sur la question des OGM ».

Dès le début de son mandat, Jacques Bompard s’était emparé de la question pour alerter le parlement ! Conscient de la dangerosité que pouvait susciter une telle production malsaine – tant pour ses producteurs que ses consommateurs, il avait indiqué à l’issue d’une question écrite : « L’ingestion de maïs cultivé à partir d’OGM provoque chez les sujets de laboratoire une surmortalité pouvant aller jusqu’à 70 %. L’étude menée sur deux années [ndlr. étude de l’Université de Caen] confirme l’urgence qu’il y a pour les pouvoirs publics à interdire, en vertu du principe de précaution, la production et l’importation des OGM ».

  • Macron préfère les lobbys à la santé des agriculteurs !

Protéger la santé des agriculteurs reste une préoccupation majeure de Jacques Bompard, qui ne cesse d’appeler l’attention des pouvoirs publics sur certaines substances sur lesquelles il est nécessaire de lever le voile. A l’image du glyphosate, produit consubstantiel au Roundup de Monsanto sur lequel il serait d’une part nécessaire d’ouvrir une étude et auquel il conviendrait de trouver un substitut non dangereux. En plus d’avoir déposé une proposition de résolution visant à faire connaître les véritables conséquences de ce produit sur la santé de nos agriculteurs, le député a posé de très nombreuses questions écrites. Le 28 mars 2017, il interrogeait la ministre de l’environnement au détour d’une lettre ouverte pour qu’elle intervienne auprès de la Commission européenne. Il avait également alerté l’opinion publique par l’intermédiaire de communiqués.

 

Comment douter à quel saint se vouera Emmanuel Macron, lui dont les principaux soutiens financiers dans la campagne présidentielle étaient les pontes de Georges Soros (à la tête de Monsanto) ? La Ligue du Sud avait dénoncé dans le numéro 80 du Petit Daudet la proximité entre Georges Soros et le candidat Macron… Au mépris des agriculteurs, Emmanuel Macron et ses candidats préfèreront favoriser la santé financière de leurs financiers à celle des agriculteurs !

 

Macron, c’est la mort des exploitations agricoles et de ses garants

« Il y a cinquante ans, les agriculteurs représentaient un tiers de la population active. Ils ne sont désormais plus que 2% de la population. « Nous avons perdu 160 000 paysans entre 2000 et 2010, ajoutait-il, soit 21% de la population active » notait en 2013, Claude Fouquet, ancien Ambassadeur de France. » A la veille de l’élection présidentielle, Jacques Bompard avait alerté du danger que représentait Emmanuel Macron pour les agriculteurs. Comme il le soulignait en avril, « La France est malade. Malade d’avoir abandonné ses agriculteurs aux mains d’un système politique indifférent. Malade d’une administration toujours plus coercitive, annihilant tout espoir de survie parmi nos agriculteurs ». Et ce n’est pas Emmanuel Macron qui la guérira !

 

source : Ligue du Sud / Jacques Bompard

 

Repost 0
Published by valentin.beziau-ump77.over-blog.com - dans Agriculture - Viticulture
commenter cet article
2 mars 2017 4 02 /03 /mars /2017 19:19
"L'Église et L'Agriculture", par le père Denis Fahey

Résumé : Déjà en 1953 le père Fahey, véritable visionnaire, dénonçait les faux principes philosophiques à la base de la nouvelle organisation agricole mondiale, qui ont donné l’industrie agro-alimentaire moderne, destructrice de l’équilibre des sociétés, tant sur le plan démographique que social et moral. Comme à son habitude, le père Fahey excelle dans sa démonstration où il expose parallèlement l’organisation catholique de la société fondée sur une agriculture familiale saine et équilibrée, imprégnée et soutenue par la liturgie de l’Église, face à l’organisation matérialiste, communiste, socialiste et fabianiste, d’une société industrielle, où l’homme devient l’esclave de grands groupes agro-alimentaires, dont l’unique projet est le profit, niant la fin surnaturelle de l’homme. C’est l’antagonisme entre les deux cités, deux conceptions de l’agriculture

 

Titre : L'ÉGLISE & L'AGRICULTURE
Auteur : Le Rnd Père Denis FAHEY
ISBN : 2-8162-0346-2

 

livre à commander au Editions Saint-Rémi

 

Sommaire :

DÉDICACE............................................................................................. 3

 

PREMIÈRE PARTIE


Avant-propos ........................................................................................... 5
Enseignement du Pape Léon XIII ....................................................................... 5
Les deux courants issus de la Révolution Française.......................................... 7
Principes régissant l’égalité entre les hommes et le droit à la propriété...... 10
Doctrine de Saint Thomas................................................................................... 11
L’agriculture et le plan divin pour l’ordre.......................................................... 13
Philosophies erronées à la base de l’individualisme......................................... 14

 

ALLOCUTION DE SA SAINTETÉ LE PAPE PIE XII AUX
MEMBRES DU CONGRÈS DE LA CONFÉDÉRATION
ITALIENNE DES AGRICULTEURS EXPLOITANTS, TENU À
ROME LE 15 NOVEMBRE 1946
..........................................................16
Plaisir particulier que cette occasion procure à Sa Sainteté............................ 16
Importance de la vie de famille à la campagne................................................. 16
Caractéristiques d´une véritable civilisation rurale........................................... 17
Agriculture familiale..............................................................................................18
Manque d’idéaux recommandables .................................................................... 19
Ampleur de la tâche à accomplir par les agriculteurs...................................... 19
Cause de l’opposition entre la cité et la campagne .......................................... 20
Du travail considéré comme une fonction à remplir par les Membres du
Christ........................................................................................................................ 23

 

LETTRE PASTORALE SUR LE PROBLÈME RURAL PERÇU EN
RELATION AVEC LA DOCTRINE SOCIALE DE L’ÉGLISE
......... 25
Le problème agricole et le clergé ........................................................................ 26
Dangers qui menacent notre classe paysanne................................................... 28
Causes de l’exode rural ......................................................................................... 30
Remèdes préconisés ..............................................................................................32
1. Estime pour le métier d’agriculteur ................................................... 32
2. Développement de l’enseignement agricole..................................... 38
3. Organisation professionnelle des agriculteurs ................................. 50
L’union catholique des paysans........................................................................... 52
Conclusion.............................................................................................................. 58

 

DEUXIÈME PARTIE

 

CHAPITRE I PHILOSOPHIES ERRONÉES ET LEURS
CONSÉQUENCES
............................................................................... 61
Le rôle prédominant des idées.............................................................................61
Descartes et Locke sont tous deux des occamistes ou des nominalistes ....64
L’« homme économique » du libéralisme...........................................................77

CHAPITRE II L’AGRICULTURE EFFETS DU LIBÉRALISME
SUR LA SOCIÉTÉ EN GÉNÉRAL
..................................................... 80
Intronisation de l’argent et apparition de la « science économique »...........82
Avènement de l’agro-industrie.............................................................................85
Ravages de l’agro-industrie...................................................................................91
L’Afrique..................................................................................................................95
Effritement de la propriété et croissance de l’agriculture industrielle aux
États-Unis................................................................................................................98

 

CHAPITRE III LA PHILOSOPHIE CARTÉSIENNE EN ACTION –
ENGRAIS ARTIFICIELS
....................................................................103
Récapitulation des principes philosophiques ................................................. 104
Application de la chimie dans l’agriculture..................................................... 106
L’humus et ses fonctions ................................................................................... 108
Quelques expressions parlantes de ce contraste entre les philosophies... 110
Engrais chimiques et microzymas.................................................................... 114
Confirmation frappante d’une déclaration du dr Alexis Carrel ................. 117
Deux médecins s’exprimant sur le cartésianisme .......................................... 118
Témoignage d’un professeur d’université ....................................................... 121

 

CHAPITRE IV NOURRITURE ET SANTÉ ....................................123
Facteurs d’une bonne nutrition ........................................................................ 123
Traitement des denrées agroalimentaires et santé ......................................... 125
La meunerie et le pain ........................................................................................ 128
Le pain complet................................................................................................... 132
Blanchiment de la farine .................................................................................... 133
Acide phytique..................................................................................................... 138
Le traitement des denrées agroalimentaires en général ................................ 141
Le remède............................................................................................................. 145
Nutrition et prévention des maladies............................................................... 145
Planification et réglementation ......................................................................... 149
L’irlande, elle aussi, est attirée dans la nasse................................................... 175

Les paroles contre les faits.................................................................................186

 

ANNEXE I « ÉTAT PROVIDENCE » EST SYNONYME D’« ÉTAT
TOUT-PUISSANT »
............................................................................188

 

ANNEXE II L’ATTAQUE PORTÉE CONTRE LA VIE DE
FAMILLE
.............................................................................................189

 

CHAPITRE V LA GRANDE RÉALITÉ DE NOTRE
APPARTENANCE AU CHRIST
......................................................... 191
Le retour à l’ordre................................................................................................191
Laboureur du sol et membre du Christ ...........................................................196
Union avec le Christ en tant que prêtre à la sainte messe ............................199
Appartenance au Christ chez soi ......................................................................205
Éducation et vie rurale........................................................................................211
La sainte messe et la royauté du Christ............................................................215
Agriculteurs et organisation coopérative.........................................................218
Les manieurs d’argent (moyen d’échange) doivent se voir assigner la place
qui leur revient au sein des états .......................................................................222
Retour de l’angleterre à l’étalon-or en 1925....................................................223
Exemple de technique bancaire aux États-Unis.............................................227
Principes de réforme monétaire........................................................................228
Reforestation ........................................................................................................232
Compost tiré des boues d’épuration ................................................................235
La vie de la famille rurale a besoin d’une aide organisée ..............................239

 

source : Editions Saint-Rémi

 

 

Repost 0
Published by valentin.beziau-ump77.over-blog.com - dans Agriculture - Viticulture
commenter cet article
1 mars 2017 3 01 /03 /mars /2017 20:06
le pape Pie XII

le pape Pie XII

 

source : "l'Eglise et l'Agriculture", par le père Denis Fahey

 

Lire aussi : Agriculture : Maréchal Pétain : "le paysan doit être hautement honoré"

 

Repost 0
Published by valentin.beziau-ump77.over-blog.com - dans Agriculture - Viticulture
commenter cet article
1 mars 2017 3 01 /03 /mars /2017 18:13
Véronique Besse, députée-maire MPF - Mouvement Pour la France

Véronique Besse, députée-maire MPF - Mouvement Pour la France

Journée au salon de l’agriculture et rencontre avec les agriculteurs et producteurs vendéens ; de la bière Mélusine de Chambretaud, à la charcuterie de Paul Bégein de Saint Malo du bois en passant par le mouton vendéen et la confrérie de la sardine de Saint Gilles Croix de Vie… la même fierté d’être Vendéens et d’en promouvoir les produits.

Véronique Besse (députée MPF) au Salon de l'Agriculture 2017
Véronique Besse (députée MPF) au Salon de l'Agriculture 2017
Véronique Besse (députée MPF) au Salon de l'Agriculture 2017
Véronique Besse (députée MPF) au Salon de l'Agriculture 2017

 

source : VéroniqueBesse.fr

Repost 0
Published by valentin.beziau-ump77.over-blog.com - dans Agriculture - Viticulture
commenter cet article
16 décembre 2016 5 16 /12 /décembre /2016 19:03
Agriculture : production, prix et revenus en baisse

Chute des revenus agricoles :

La valeur ajoutée nette s’écroule (–16 %) et le résultat net par actif non salarié plonge de 26 % par rapport à 2015.

 

Chute de la production végétale et des prix :

En volume, la production végétale accentue son recul en 2016 (– 9,7 % après
–  3,6 %).
  La  récolte  de  céréales  chute  de 23,9 % du fait d’une météo très défavorable :
importantes  intempéries  en  mai-juin,  puis très faible pluviométrie en juillet-août. Le
rendement en blé tendre est parmi les plus faibles depuis trente ans. La récolte d’oléagineux  décroît de 9,0 %
: celle de colza recule alors que celle de tournesol augmente. La production de vin se replie fortement  (–  9,0 %) La récolte de fruits diminue, particulièrement pour l’abricot et la cerise, tandis que celle de légumes se stabilise.

 

Le prix de la production végétale (hors subventions  sur  les  produits)  serait  en
légère hausse (+ 0,9 %), malgré
un net recul pour les céréales (– 9,2 %). Fruits et légumes se renchérissent, bénéficiant d’une demande dynamique. Le prix des pommes de terre  augmente.

 

Chute de la production animale et des prix :

La production  animale décroît  en volume(– 1,1 %). La collecte laitière se réduit dans un contexte de prix bas et les volumes de volailles et d’œufs se contractent eux aussi. À l’inverse, la production de bétail est en hausse : elle continue d’augmenter pour les gros bovins et les porcins, se redresse pour les ovins-caprins, mais elle fléchit pour les veaux.
Le prix de la production animale (hors subventions) diminuerait à nouveau nettement (– 3,9 %).

 

La crise laitière se poursuit Les groupes industriels maintiennent une pression à la baisse sur le prix du litre. Et la production laitière ne rencontre pas de débouchés suffisants  en raison de l’embargo russe.

 

Le prix des gros bovins et des ovins-caprins recule.

 

source : INSEE

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by valentin.beziau-ump77.over-blog.com - dans Agriculture - Viticulture
commenter cet article
14 décembre 2016 3 14 /12 /décembre /2016 20:19
Agriculture / Elections Présidentielles 2017 : "C'est pareil tous les 5 ans, pendant les élections, on s'intéresse aux agriculteurs. Et après on les oublie"

Les agriculteurs en difficulté cultivent un grand ressentiment tant vis-à-vis de Paris que de Bruxelles.

 

"C'est tous les cinq ans pareil. Pendant les élections, on met les agriculteurs sur un piédestal", après "on les oublie", déclare Jean-François Léostic, éleveur près de Bayeux (Ouest).

 

Au pays du camembert et du calvados, comme dans les autres zones rurales françaises, les agriculteurs se paupérisent, les exploitations disparaissent, les suicides augmentent. Dans la première puissance agricole de l'Europe, plus de 40.000 exploitations - sur 400.000 au total - sont en situation d'extrême urgence.

 

"Ca fait déjà quelques années que les politiques ne nous ont pas beaucoup aidés", constate Philippe Marie qui élève des vaches et cultive des pommes sur une centaine d'hectares.

 

L'an dernier, des mois de protestations ont soulevé le monde agricole. Des centaines de paysans normands ont pris leurs tracteurs pour déverser du fumier devant la préfecture de Caen, la capitale régionale.

 

Philippe Marie, 49 ans, était "à toutes les manifs" : "c'est important de se défendre", de montrer que la population agricole "reste fière et veut s'en sortir".

 

"On voit le taux de suicide qui augmente", s'inquiète-t-il.

 

La permanence nationale de prévention du suicide Agri'écoutes a reçu 1.700 appels au premier semestre - près du triple comparé à la même période l'an dernier.

 

Selon la sécurité sociale des agriculteurs (MSA), un exploitant sur trois (30%) a déclaré des revenus inférieurs à 350 euros par mois en 2015 - avec un seuil de pauvreté autour de 800 euros en France.

 

Souvent poussés par les parents, "les jeunes désertent le métier", constate Daniel Lecuir, éleveur de vaches et militant associatif.

 

Plus de 5.000 abandonnent chaque année. Les agriculteurs qui prédominaient dans les campagnes dans les années 1970 ne représentent plus que 2% de la population (66 millions de personnes).

 

Les différents "baromètres agricoles" publiés par le site Terre-net montrent une baisse générale de moral, un net rejet de la gauche au pouvoir et une poussée de "l'extrême droite."

 

"Le Front national s'est renforcé avec le président socialiste François Hollande au pouvoir", assure Franck Lechevrel, patron de bar à Bayeux.

 

La mondialisation a accru les pressions à la baisse sur les prix. Perfusés par les subventions de la Politique Agricole Commune (PAC), les producteurs laitiers ont ainsi vu leurs revenus s'effondrer depuis la fin des quotas laitiers, l'an dernier.

 

"Les petits producteurs laitiers ne couvrent pas leurs coûts de production alors que les intermédiaires jouissent de marges énormes. Naturellement, ils ont des griefs", souligne le politologue Jean-Yves Camus.

 

Pour Daniel Lecuir la disparition des fermes est inimaginable parce que "la France a une véritable identité gastronomique". Avec des spécialités prisées dans le monde entier, "nous avons une vraie carte à jouer".

 

source : AFP

 

 

 

Repost 0
Published by valentin.beziau-ump77.over-blog.com - dans Agriculture - Viticulture
commenter cet article
1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 19:45
 Véronique Besse, députée-maire MPF - Mouvement Pour la France

Véronique Besse, députée-maire MPF - Mouvement Pour la France

Mme Véronique Besse (députée MPF - Mouvement Pour la France) appelle l'attention de M. le ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, porte-parole du Gouvernement, sur le projet d'arrêté national de l'utilisation des produits phytosanitaires. À la suite de la décision du Conseil d'État, l'arrêté ministériel du 12 septembre 2006 va être abrogé. En conséquence le ministère de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt prévoit un nouvel arrêté. Le projet d'arrêté prévoit l'élargissement des zones non traitées (ZNT) le long des fossés et sur les zones non cultivées adjacentes (ZNCA). Mais il prévoit aussi de nouvelles modalités de réduction des ZNT, qui ne permettent plus systématiquement de réduire à 5 mètres la ZNT avec un dispositif de réduction de dérive. Pour terminer, l'instauration de nouvelles mesures de protection en périphérie des lieux d'habitation va souvent à l'encontre du bon sens et des normes des pays voisins de la France. Par conséquent, le projet d'arrêté risque le retrait de plusieurs millions d'hectares de la production dans l'état actuel, une insécurité juridique, des problèmes de clarté et d'application et une augmentation de la concurrence. C'est pourquoi elle lui demande de revoir le projet d'arrêté et de proposer un projet plus cohérent et réaliste.

 

 

source : Assemblée Nationale

Repost 0
Published by valentin.beziau-ump77.over-blog.com - dans Agriculture - Viticulture
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Valentin Beziau
  • Le blog de Valentin Beziau
  • : Le blog de Valentin Beziau, militant MPF - Mouvement Pour la France avec Philippe de Villiers
  • Contact

A propos de

Contre-Révolution, Catholicisme Traditionnel (lefébvrisme (FSSPX, mgr Williamson...), thèse de cassiciacum, sédévacantisme)

Monarchie Absolue et de Droit Divin, antirépublicanisme, antidémocratisme, Nationalisme Intégrale  

Villiérisme, légitimisme, maurrassisme, franquisme

anti-Lumières, anti-laïcisme, antimaçonnisme, antimodernisme, antiprotestantisme, antijudaïsme, anti-islamisation

Pro-Vie, anti-homosexualisme

anticommunisme, anti-libéralisme

euroscepticisme, antimondialisme, protectionnisme, anti-immigrationisme

pour la peine de mort

 

Recherche

Citations

"Ne croyez pas que je sois venus apporter la paix sur Terre. Je ne suis pas venus apporter la paix; mais l'épée." (Matthieu 10:34)

"et ceux que tu trouveras, contrains-les d'entrer, afin que ma maison soit remplie." (Luc 14:23)

"Vous serez haïs de tous, à cause de mon nom" (Luc 21:16)

"On mettra la main sur vous, et l'on vous persécutera; on vous livrera aux synagogues; on vous jettera en prison, on vous mènera devant des rois et devant des gouverneurs, à cause de mon nom" (Luc 21:16)

"Dieu vomit les tièdes"

"Que toute personne soit soumise aux autorités supérieur; car il n'y a point d'autorité qui ne viennent de Dieu, et les autorités qui existent ont été instituées de Dieu. C'est pourquoi qui s'oppose à l'autorité, résiste à l'ordre que Dieu  a établi, et ceux qui résistent attireront une condamnation sur eux-mêmes" (Romains 13:1)

"Il n'y aura dans ton pays ni femme qui avorte, ni femme stérile, je remplirai le nombre de tes jours" (Exode 23:26)

"Si tu prêtes de l'argent à mon peuple, au pauvre qui est avec toi, tu ne seras point à son égard comme une créancier, tu n'exigeras de lui point d'intérêt" (Exode 22:25)


« Voter socialiste, c'est voter contre Dieu. Le programme socialiste fait frémir les enfants » (Monseigneur Lefebvre)

A propos de Pinochet « Dès qu'un homme se lève pour sauver son pays du communisme et qu'il rétablit l'ordre chrétien, on fait tout pour le discréditer. Il n'y a pas un pays où l'on puisse circuler aussi librement qu'au Chili. » (Monseigneur Lefebvre)

"Le mythe tant caressé de l'égalité ne serait pas autre chose, en fait, qu'un nivellement absolu de tous les hommes dans une commune misère et dans une commune médiocrité." (pape Léon XIII)

"Face à la colonisation islamique de la France, je crois que la laïcité est un bouclier en carton pâte, et j'irai même plus loin, je pense que la laïcité est le cheval de Troie de l'islamisation. C'est donc par l'affirmation de l'identité française, de la culture française, et du lien entre la France et son héritage chrétien, que nous pourrons répondre au défi de cette islamisation galopante." (Carl Lang)

"Beaucoup d'ennemis, beaucoup d'honneur" (Mussolini)

"Je ne compte pas demander pardon à qui que ce soit. Au contraire, ce sont aux autres de me demander pardon, les marxistes, les communistes" (Pinochet)

" On ne peut dialoguer ni avec les francs-maçons, ni avec les communistes, car on ne dialogue pas avec le diable ! " (Monseigneur Lefebvre)

" Votre innovation du PaCS, c’est tout simplement le retour à la barbarie. Vous vous inscrivez dans la suite de ceux qui, pour saper la société, ont commencé par saper la famille. La loi la mieux établie de notre vieille civilisation, vous vous apprêtez à la violenter ! Vous touchez là aux fondements de la société ! Mais un jour les victimes se lèveront et se tourneront vers vous en vous disant, une expression terrible : vous êtes le socialisme démolisseur ! " (Philippe de Villiers)

"Il n'y a pas de contraception d'urgence, cela n'existe pas." (...) vous substituez à un principe de précaution un principe de destruction en lançant une véritable guerre chimique contre l'enfant à naître" (Philippe de Villiers)

"On ne peut pas ignorer que le seul fait tangible repérable, permettant de déterminer le commencement de la vie humaine correspond à sa conception. Notre législation ne reconnaît pas l'avortement comme un droit des femmes." (Philippe de Villiers)

" La protection de la vie des sans-voix plutôt que l’eugénisme et l’avortement, la protection de la vie des malades plutôt que la seringue empoisonnée de l’euthanasie " (Philippe de Villiers)


"Tout le régime d'enseignement désigné sous le nom de laïcité représente un système complet d'embrigadement et de domestication des intelligences et des consciences populaires." (Charles Maurras)

« Prions aussi pour les Juifs perfides afin que Dieu Notre Seigneur enlève le voile qui couvre leurs cœurs et qu’eux aussi reconnaissent Jésus, le Christ, Notre-Seigneur » (Oremus et pro perfidis Judaeis, prière du Vendredi Saint)

« Les Maçons en sommeil pourraient se réveiller. En les éliminant, nous sommes sûrs qu’ils dormiront pour toujours » (Benito Mussolini)

Videos

Philippe de Villiers - campagne présidentielle 1995

Philippe de Villiers contre le "mariage" homosexuel

Philippe de Villiers à propos de Saint Louis, des Juifs et du Talmud

Philippe de Villiers contre le Pacs

Crèche de Noël / Vendée / Franc-Maçonnerie : Philippe Ploncard d'Assac félicite Philippe de Villiers

Faire un don Paypal au "blog de Valentin Beziau"